CPHA Canvax
CPHA Canvax

Autorité sanitaire du Fraser de la Colombie-Britannique

Titre du projet : Services de sensibilisation à l’immunisation
Bénéficiaire du financement : Autorité sanitaire du Fraser de la Colombie-Britannique
Personne-ressource : Shovita Padhi MD, MPH, FRCPC, médecin hygiéniste et directrice médicale (Shovita.padhi@fraserhealth.ca)
Période du projet : du 7 janvier 2019 au 31 mars 2021


À propos du projet

Le projet de services de sensibilisation à l’immunisation vise à améliorer l’accès aux services de vaccination et à rehausser la couverture vaccinale au sein de l’Autorité sanitaire du Fraser, en réduisant les obstacles et en améliorant l’accès aux services de vaccination des populations vulnérables, notamment les familles autochtones, les nouveaux arrivants, ou les personnes à faible revenu. L’objectif est d’augmenter le nombre d’enfants de deux ans qui ont tous leurs vaccins à jour, et d’atteindre les familles qui autrement n’auraient pas accès aux services de vaccination. Grâce à une approche personnalisée et informatisée, les cliniques de sensibilisation cibleront les secteurs géographiques à faible taux de vaccination, ainsi que les populations qui se heurtent à des problèmes d’accès des services existants. Les données seront également utilisées pour mieux définir les familles non vaccinées ou insuffisamment immunisées, afin de déterminer les facteurs qui influent sur les décisions liées à la vaccination.

Buts

Augmenter le nombre d’enfants âgés de deux ans dont les vaccins sont à jour et réduire les inégalités en matière de couverture vaccinale.

Objectifs

  1. Recueillir des données et les évaluer en vue de permettre l'adaptation des services aux populations les plus vulnérables, lesquelles démontrent des taux de vaccination plus bas :
    • Surveiller les inégalités dans la couverture vaccinale, notamment les différences socio-économiques et géographiques.
    • Déterminer les raisons pour lesquelles les parents sont dans l’impossibilité d’emmener leurs enfants chez un médecin de famille ou dans une unité de santé publique pour obtenir la vaccination.
    • Définir précisément les populations qui démontrent de faibles taux de couverture vaccinale.
  2. Élaborer, mettre en œuvre, et évaluer un modèle de services visant la sensibilisation à la vaccination qui :
    • Offre des services de vaccination facile d’accès dans des établissements communautaires.
    • Cible les quartiers à faible couverture vaccinale, les populations vulnérables et les familles difficiles à rejoindre, notamment les familles autochtones, les nouveaux arrivants et les familles à faible revenu.
  3. Mettre en place et partager des stratégies en vue de rejoindre plus facilement les populations à faible couverture vaccinale, et ce, dans l’intention d’améliorer leur accès.

Résultats

  • Court terme :
    • Amélioration des connaissances du personnel de santé publique concernant : les obstacles qui empêchent les familles de faire vacciner leurs enfants; les caractéristiques associées aux communautés à faible taux de couverture vaccinale; et les inégalités sociodémographiques dans la couverture vaccinale.

    • Accessibilité et disponibilité accrues des services de vaccination.

  • Moyen terme :
    • Augmentation de la proportion d’enfants de deux ans dont les vaccins sont à jour.

    • Réduction des écarts entre les taux de couverture vaccinale des différents quartiers du secteur Fraser.

    • Accessibilité accrue à la vaccination pour les populations vulnérables et les groupes dont la couverture vaccinale est réduite.

  • Long terme :
    • Hausse à 95 % du taux de couverture vaccinale des enfants de deux ans d’ici 2025.

    • Baisse des inégalités socio-économiques et géographiques en ce qui a trait à la couverture vaccinale.

Le problème auquel s’attaque le projet

L’Autorité sanitaire du Fraser a considérablement progressé en matière d’accroissement de sa couverture vaccinale, et ce, en améliorant les activités au sein des services de santé publique, en rappelant aux clients les rendez-vous par textos, en collaborant avec les médecins et en promouvant la vaccination sur leur site Web et via les médias sociaux. Cependant, certaines communautés et certains quartiers de l’Autorité sanitaire du Fraser ont toujours des taux de couverture vaccinale faibles, de l’ordre de 67 à 72 %. L’augmentation des taux de couverture vaccinale dans ces secteurs est essentielle pour atteindre les objectifs provinciaux et nationaux. Ce projet évaluera les raisons pour lesquelles les familles de la région n’ont parfois pas accès aux services de vaccination ou qui les motivent à prendre la décision de ne pas vacciner.

Des recherches menées au Canada ont montré que divers facteurs socio-économiques sont associés à une probabilité moins élevée de vaccination. Il s’agit notamment de l’état matrimonial en union de fait, de l’assistance sociale, des personnes à faible revenu, de la monoparentalité, du jeune âge de la mère, et du troisième enfant ou plus. D’autres études ont relevé les inconvénients, le manque de temps, les coûts de transport, la difficulté d’obtenir un rendez-vous et l’accès compliqué aux services ou le mal à s’y retrouver comme motifs déclarés par les parents pour retarder ou ne pas suivre le calendrier de vaccination de leur enfant. Ces données indiquent la nécessité de fournir des services de vaccination qui :

  • Sont accessibles et pratiques pour les familles;
  • Permettent d’établir des liens de confiance et de bâtir des relations positives entre les professionnels de la santé et les familles; et,
  • S’attaquent aux inégalités auxquelles font face les populations vulnérables.

À propos de l’Autorité sanitaire du Fraser

L’Autorité sanitaire du Fraser offre des services à une population diversifiée de plus de 1,8 million d’habitants vivant dans des collectivités urbaines, rurales et éloignées. Ils assurent le service des communautés allant de Burnaby à White Rock, en passant par Hope. L’Autorité sanitaire du Fraser fournit une vaste gamme de services de soins de santé, notamment des soins actifs, des soins dispensés dans la communauté, des soins à domicile, des services de santé mentale et des services de santé publique.

Sur le plan démographique, l’Autorité sanitaire du Fraser est composée d’une population relativement jeune. On y retrouve 40 % des enfants de la Colombie-Britannique, et 42 bébés y naissent chaque jour. Cette région est multiculturelle et compte environ 38 100 membres des Premières Nations, associés à 32 bandes et à une grande population sud-asiatique. De plus, environ 80 à 90 % des réfugiés qui viennent en Colombie-Britannique s’installent dans cette région.

Leur vision consiste en une santé améliorée par le biais de la prestation des meilleurs des soins de santé, et ce, dans le but d’améliorer la santé de la population et la qualité de vie de la population qu’elle dessert.

 

Dernière révision 7 octobre 2019