CPHA Canvax
CPHA Canvax

L’entretien motivationnel : un puissant outil de dialogue sur la vaccination

Arnaud Gagneur


Pour tenter de convaincre des parents qui hésitent à faire vacciner leur nourrisson, une intervention uniquement axée sur les connaissances  peut avoir l’effet inverse et les rendre encore plus hésitants1. En effet, selon Kaufman et collègues, une intervention en personne peut n’avoir aucune incidence sur la couverture vaccinale lorsqu’elle cherche strictement à fournir des informations pratiques et logistiques sur la vaccination sans tenir compte des convictions des parents2. Par contre, ne méta-analyse récente sur la communication souhaitée par les parents conclue que ces derniers souhaitent plus d’informations sur la vaccination! Cependant les parents recherchent une information claire, simple, balancée entre les risques et les bénéfices, adaptée à leurs besoins et fournie en temps opportun1. Enfin, la confiance dans le professionnel de santé qui délivre ces informations est prépondérante3. Selon ces articles,  le message à retenir  est que si les parents veulent en savoir plus sur la vaccination. Les méthodes classiques pour leur fournir ces informations ne répondent pas à leurs besoins. Tout ceci démontre la nécessité d’un changement de paradigme entre « doit-on fournir de l’information ? » à « quelle information est nécessaire et comment la délivrer aux parents ? »

Selon l’Organisation mondiale de la Santé, la méfiance à l’égard des vaccins est l’un des dix ennemis de la santé mondiale4. Il convient désormais de trouver des stratégies efficaces pour aborder ce problème pressant1. La promotion de la vaccination à l’aide des techniques de l’entretien motivationnel (EM) est l’une des rares stratégies dont l’efficacité est démontrée pour élargir la couverture vaccinale (CV) des nourrissons et faire diminuer l’hésitation vaccinale (HV) chez les parents5-9. L’EM est reconnu comme un outil prometteur dans le domaine de la promotion de la santé10, et le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) en recommande actuellement l’utilisation pour la vaccination.

1.    Brève définition de l’EM

L’EM est une technique d’entretien qui cherche à renforcer la motivation et l’engagement d'une personne. Il ne s’agit pas tant pour le professionnel de la santé de parler au patient que de travailler en collaboration avec lui. L’EM vise à renforcer la motivation et l’engagement à l’égard d’un objectif particulier en découvrant et en explorant les raisons personnelles de l’interlocuteur ou de l’interlocutrice de vouloir changer, dans un climat d’acceptation et de compassion11.

Le tableau 1 présente les caractéristiques de l’EM. Le tableau 2 donne un exemple de dialogue entre une agente de santé et une patiente.

Tableau 1 : Description de l’esprit, des processus et des compétences utilisés durant l’EM

Tableau 1 : Description de l’esprit, des processus et des compétences utilisés durant l’EM

Tableau 2 : Exemple d’une approche classique et de l’utilisation de l’EM dans un dialogue sur la vaccination

Tableau 2 : Exemple d’une approche classique et de l’utilisation de l’EM dans un dialogue sur la vaccination

2.    Exemples d’utilisations fructueuses de l’EM dans le domaine de la vaccination

Dr Gagneur et collègues ont mis au point une intervention d’information fondée sur la technique de l’EM pour les parents séjournant à la maternité après un accouchement (la stratégie PromoVac)5-8. Cette stratégie a tout d’abord été validée dans une étude pilote régionale6-8 qui a mise en évidence une hausse de 15 % dans les intentions des mères de vacciner, d’une hausse de 7 % de la CV des nourrissons à 7 mois, et d’une probabilité accrue de 9 % d’avoir un statut vaccinal complet durant la période de 0 à 2 ans pour les nourrissons dont les parents ont reçu l’intervention à la maternité. Un essai comparatif randomisé à l’échelle provinciale a confirmé ses résultats et également démontré une diminution de 40 % des scores d’HV5,6. Les mères méfiantes à l’égard des vaccins ont le plus bénéficié de l’intervention, et 97 % d’entre elles s’en sont dites satisfaites et la recommanderaient à tous les parents7. Dempsey et collègues ont eux aussi démontré l’efficacité d’une stratégie de promotion de la vaccination utilisant l’EM pour accroître l’adoption des vaccins anti-VPH chez les adolescents9. En 2018, la stratégie PromoVac a été mise en œuvre dans toutes les maternités du Québec dans le cadre d’un programme de santé publique appelé EMMIE (Entretien motivationnel en maternité pour l’immunisation des enfants). Les résultats préliminaires de l’évaluation de cette mise en œuvre confirment ceux des études antérieures, avec une hausse de 11 % dans les intentions de vacciner des parents et une baisse de 30 % des scores d’HV12.

3.    Pertinence de l’utilisation de l’EM auprès des parents méfiants à l’égard des vaccins

L’utilisation de l’EM lors d’une séance d’information contribue à orienter la séance vers les besoins des parents et, surtout, à l’adapter à leur niveau de connaissances actuel tout en respectant leurs convictions5-8. L’approche de l’EM permet une  discussion sur la vaccination empreinte de respect et d’empathie et contribuer à tisser une relation solide entre les parents et le praticien ou la praticienne de la santé4. Les parents peuvent ainsi parler librement de ce qui les préoccupe et poser des questions sur la vaccination sans se sentir jugés. L’intervention est adaptée à leurs besoins et à leurs préoccupations spécifiques6. Les praticiens de la santé peuvent donc cerner et cibler les inquiétudes des parents, ou leurs idées fausses sur la vaccination, et ainsi leur fournir des informations adaptées6. C’est ce qui distingue surtout cette démarche de ce qui se fait habituellement dans le domaine de la promotion de la vaccination. Ce trait distinctif pourrait expliquer pourquoi l’intervention utilisant l’EM est la première à avoir donné des résultats aussi positifs pour faire diminuer l’HV et améliorer la CV5-8. À l'aide des techniques d’EM, les professionnels de la santé aident les parents à explorer leur propre ambivalence, à trouver leurs propres arguments en faveur du changement et à décider en toute connaissance de cause de faire vacciner leur enfant ou non. Dans une étude des processus décisionnels parentaux à l’égard de la vaccination, Paulussen et collègues ont montré que la plupart des parents ne traitent pas activement les informations qui leur sont fournies sur les avantages et les inconvénients avant de décider de faire vacciner ou non leur enfant13. L’attitude positive d’un parent à l’égard de la vaccination et son intention de faire vacciner son enfant peuvent donc être sensibles à des contre-arguments. En suscitant et en explorant les raisons pour lesquelles un parent veut faire vacciner son enfant, la démarche de l’EM renforce sa motivation personnelle via un processus décisionnel plus robuste. De plus, l’EM est une intervention brève, et donc facile à intégrer dans la consultation habituelle sur la vaccination par les praticiens de la santé préalablement formés.

L’EM est un puissant outil pour faire augmenter l’acceptation des vaccins et diminuer l’HV.  Il serait souhaitable de l’intégrer dans la formation des vaccinateurs et des agents de santé qui donnent des conseils sur la vaccination. Actuellement, plusieurs  formation sur ll’EM appliqué à la vaccination sont disponibles - https://www.who.int/immunization/programmes_systems/vaccine_hesitancy/en/14,15.


Bibliographie
  1. Dubé, È., D. Gagnon, N.E. MacDonald et Groupe stratégique consultatif d’experts (SAGE) sur l’hésitation à l’égard des vaccins. « Strategies intended to address vaccine hesitancy: Review of published reviews », Vaccine, vol. 33, no 34 (2015), p. 4191-4203. Doi : 10.1016/j.vaccine.2015.04.041.
  2. Kaufman, J., R. Ryan, L. Walsh, D. Horey, J. Leask, P. Robinson et S. Hill. « Face-to-face interventions for informing or educating parents about early childhood vaccination »,   Cochrane Database of Systematic Reviews, vol. 5 (2018), CD010038. Doi : 10.1002/14651858.
  3. Ames, H.M., C. Glenton et S. Lewin. « Parents' and informal caregivers’ views and experiences of communication about routine childhood vaccination: a synthesis of qualitative evidence », Cochrane Database of Systematic Reviews, vol. 2 (2017), CD011787. Doi : 10.1002/14651858.CD011787.
  4. Organisation mondiale de la santé. Dix ennemis que l’OMS devra affronter cette année. https://www.who.int/fr/emergencies/ten-threats-to-global-health-in-2019
  5. Gagneur, A., M.C. Battista, F. Boucher, B. Tapiero, C. Quach, P. De Wals, T. Lemaître, A. Farrands, N. Boulianne, C. Sauvageau, M. Ouakki, V. Gosselin, D. Gagnon, G. Petit, M.C. Jacques et È. Dubé. « Promoting vaccination at maternity wards using a motivational interview reduces hesitancy and enhances intention to vaccinate: a multicenter pre- and post-design RCT-nested study », Eurosurveillance, 2019 (à paraître).
  6. Gagneur, A., V. Gosselin et È. Dubé. « Motivational interviewing: a promising tool to address vaccine hesitancy », Vaccine, vol. 34, no 44 (2018), p. 6553-6555. Doi : 10.1016/j.vaccine.2017.10.049.
  7. Gagneur, A., T. Lemaître, V. Gosselin, A. Farrands, N. Carrier, G. Petit, L. Valiquette et P. De Wals. « A postpartum vaccination promotion intervention using motivational interviewing techniques improves short-term vaccine coverage: PromoVac study », BMC Public Health, vol. 18, no 1 (2018), p. 811. Doi : 10.1186/s12889-018-5724-y.
  8. Lemaître, T., N. Carrier, A. Farrands, V. Gosselin, G. Petit et A. Gagneur. « Impact of a vaccination promotion intervention using motivational interviewing techniques on long-term vaccine coverage: the PromoVac strategy », Human Vaccines & Immunotherapeutics (2018). Doi : 10.1080/21645515.2018.1549451.
  9. Dempsey, A.F., J. Pyrznawoski, S. Lockhart, J. Barnard, E.J. Campagna, K. Garrett, A. Fisher, L.M. Dickinson et S.T. O’Leary. « Effect of a health care professional communication training intervention on adolescent human papillomavirus vaccination: a cluster randomized clinical trial », JAMA Pediatrics, vol. 172, no 5 (2018), p. e180016. Doi : 10.1001/jamapediatrics.2018.0016.
  10. Appiah-Brempong, E., P. Okyere, E. Owusu-Addo et R. Cross. « Motivational interviewing interventions and alcohol abuse among college students: a systematic review », American Journal of Health Promotion, vol. 29 (2014), p. e32–42. Doi : 10.4278/ajhp.130502-LIT-222.
  11. Rollnick, S., W.R. Miller et C.C. Butler. Motivational Interviewing in Health Care: Helping Patients Change Behavior, New York, 2008.
  12. Gagneur, A., J. Bergeron, V. Gosselin, M. Guay, È. Dubé, J. Sanson, N. Sicard et D. Auger. « Résultats préliminaires du programme EMMIE (Entretien motivationnel en maternité pour l’immunisation des enfants) : amélioration de l’intention de vaccination et diminution de l’hésitation des parents », Conférence canadienne sur l’immunisation, Ottawa (Canada), 4 décembre 2018.
  13. Paulussen, T.G., F. Hoekstra, C.I. Lanting, G.B. Buijs et R.A. Hirasing. « Determinants of Dutch parents’ decisions to vaccinate their child », Vaccine, vol. 24, no 5 (2006), p. 644 651.
  14. Gagneur, A., J. Bergeron, V. Gosselin, A. Farrands et G. Baron. « A complementary approach to the vaccination promotion continuum: An immunization-specific motivational-interview training for nurses », Vaccine, vol. 37, no 20 (6 mai 2019), p. 2748-2756. Doi : 10.1016/j.
  15. Gagneur, A., V. Gosselin, J. Bergeron, A. Farrands et G. Baron. « Development of motivational interviewing skills in immunization (MISI): a questionnaire to assess MI learning, knowledge and skills for vaccination promotion », Human Vaccines & Immunotherapeutics (4 mars 2019). Doi : 10.1080/21645515.2019.1586030.