CPHA Canvax
CPHA Canvax

Gouvernement du Yukon, ministère de la Santé et des Services sociaux

Titre du projet : Examen et élimination des obstacles d’hésitation face à la vaccination au Yukon
Bénéficiaire du financement : Le ministère de la Santé et des Services sociaux du gouvernement du Yukon
Personne-ressource : Su Omura, infirmière en santé communautaire, IA, B.Sc. Inf, Santé et Services sociaux (Su.Omura@gov.yk.ca)
Période du projet : du 14 juin 2018 au 31 mars 2021


À propos du projet

Ce projet cherche à comprendre la portée de la vaccination incomplète ou inexistante chez les Yukonnais, ainsi que les facteurs contributifs du point de vue des professionnels de la santé, des parents et des clients, et du système d’immunisation lui-même. Le projet permettra de cerner les obstacles et les possibilités, ainsi que d’orienter et cibler efficacement les stratégies visant à améliorer la prestation et l’administration des services de vaccination au Yukon.

Buts

Le but de ce projet est de comprendre les facteurs contribuant à l’acceptation et à l’administration des vaccins, ainsi que de saisir les éléments associés à la vaccination incomplète ou inexistante, et ce, afin d’éclairer les stratégies fondées sur des preuves visant à améliorer la prestation des services de vaccination au Yukon.

Objectifs

  1. Caractériser les facteurs contribuant à la couverture vaccinale incomplète ou inexistante chez les enfants de moins de 5 ans et les cohortes d’âges scolaires au Yukon.

  2. Évaluer les divers facteurs liés à la prestation de services de vaccination dans les zones rurales et isolées du Yukon, afin d’éclairer l’élaboration d’un cadre qui améliorera la conception, la prestation et la structure des services de vaccination. L’évaluation portera sur les opérations du programme; la logistique vaccinale (approvisionnement et transport); la disponibilité des outils de soutien de première ligne; la détermination des lacunes, des défis et des possibilités liés au système; et l’amélioration de la responsabilité, la transparence et la collaboration dans la prestation des services.

  3. Examiner les pratiques actuelles de rappels au Yukon, cerner les lacunes possibles et contribuer à orienter les ressources et outils de rappel susceptibles de mieux soutenir les processus de vaccination sur le territoire.

  4. Explorer les attitudes, les croyances et les comportements des vaccinateurs vis-à-vis l’hésitation à l’égard des vaccins, ainsi que leur satisfaction quant à la disponibilité et la qualité de la formation, des outils et des ressources liés à la vaccination.

  5. Élaborer un plan exhaustif d’éducation et de communication destiné aux prestataires de vaccins au Yukon, et améliorer les activités de promotion et de sensibilisation à la santé dans les écoles et dans les établissements de soins prénataux et postnataux.

Résultats

  • Court terme :
    • Meilleure compréhension des systèmes existants (p. ex., les rappels, la prestation de services), ainsi que des raisons qui expliquent la couverture vaccinale incomplète ou inexistante.

    • Accès facilité pour les professionnels de la santé aux rapports sur l’état de la couverture vaccinale, aux ressources et à l’éducation, ainsi qu’aux outils permettant de soutenir les activités liées aux rappels.

  • Moyen terme :
    • Capacité accrue des professionnels de la santé à communiquer avec les clients et à réduire l’hésitation face aux vaccins.

    • Utilisation par les professionnels de la santé des ressources et des guides en vue d’organiser des activités de promotion de la santé auprès des écoles et établissements de soins prénataux et postnataux; ainsi que pour participer à des activités liées aux rappels.

    • Les stratégies d’immunisation territoriales reposent sur des données probantes, reflètent les besoins du Yukon et s’appuient sur les recommandations visant à améliorer les programmes et les services.

  • Long terme :
    • Amélioration des taux de couverture vaccinale des enfants âgés de deux ans et sept ans, ainsi que dans les écoles (maternelle, 6e année et 9e année), de la couverture vaccinale des femmes enceintes, et de la couverture vaccinale de la grippe.

    • Réduction du fardeau lié aux maladies évitables par la vaccination.

    • Amélioration de l’efficacité des programmes et des services de vaccination financés par l’État.

Le problème auquel s’attaque le projet

Les facteurs contribuant à la couverture vaccinale actuelle ne sont pas bien compris au Yukon. Le ministère de la Santé et des Services sociaux a récemment évalué la couverture vaccinale à l'âge de deux et sept ans et selon le niveau scolaire. Cette évaluation a montré que les taux de couverture vaccinale se sont améliorés au cours des trois à cinq dernières années; Cependant, il y a encore des Yukonnais qui ne sont pas au courant des vaccins recommandés à l'âge de deux ou sept ans.

Divers facteurs peuvent contribuer aux taux de couverture sous-optimaux, en particulier pour les séries de vaccins. Le manque de connaissance du calendrier indiquant les vaccins prévus, le processus d’examen sous-optimal des tableaux, les occasions manquées, les pénuries de personnel, le manque d’accès aux vaccinateurs certifiés et l’interruption de l’accès aux vaccins chez les infirmières en santé communautaire constituent des obstacles possibles.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (SSS) du gouvernement du Yukon reconnaît qu’une meilleure compréhension des expériences et des perspectives du personnel de première ligne, ainsi que des facteurs influant sur la prestation et l’acceptation des services de vaccination, éclairera l’élaboration d’interventions appuyant les politiques qui visent à augmenter les taux de couverture vaccinale sur le territoire.

Reconnaissant que les professionnels de la santé sont considérés comme étant la plus fiable source d’informations et de conseils en matière de vaccination, le territoire évaluera les connaissances, attitudes et convictions sur la vaccination parmi les professionnels de la santé du territoire, ainsi que leur accès aux données, rapports, outils et ressources appropriées.

Leçons apprises

Les données préliminaires suggèrent qu’il existe un grand intérêt pour comprendre l’hésitation face à la vaccination et l’administration de vaccins au Yukon de la part des professionnels de la santé, et pour mieux s’expliquer les points de vue des parents et des clients. Il existe une prise de conscience accrue quant à l’importance de l’hésitation face aux vaccins aux niveaux national et international. À mesure que les ressources fondées sur des données probantes et les outils en ligne deviennent plus disponibles, nous pourrons tous bénéficier du partage des connaissances avec d’autres juridictions.


À propos du ministère de la Santé et des Services sociaux du gouvernement du Yukon

La vision du ministère de la Santé et des Services sociaux du gouvernement du Yukon est « Des collectivités en santé – le mieux être pour tous ».

Sa mission est de promouvoir, protéger et améliorer le bien-être des habitants du Yukon grâce à une gamme de services sociaux et de santé qui sont de haute qualité, faciles d’accès et appropriés. Le ministère de la Santé et des Services sociaux (SSS) du gouvernement du Yukon fournit des services de santé, de prévention des maladies et de traitement aux Yukonnais admissibles. Son objectif est d’aider les communautés, les familles ainsi que les individus à atteindre et à maintenir le meilleur état de santé possible.

Le ministère de la SSS exploite des établissements de santé partout au Yukon, avec des hôpitaux à Dawson City, Watson Lake et Whitehorse, lesquels sont gérés par la Régie des hôpitaux du Yukon.

Le ministère de la SSS exerce ses activités dans 14 centres de santé communautaires qui offrent un large éventail de services médicaux et de santé, lesquels sont fournis principalement par des infirmières en soins de santé primaires, qui assument un rôle élargi.

 

Dernière révision 8 octobre 2019