CPHA Canvax
CPHA Canvax

Institut C.D. Howe

Titre du projet : Programme de vaccination : La voie à suivre : Projet de recherche de l’Institut C.D. Howe
Bénéficiaire du financement : Institut C.D. Howe
Personne-ressource du projet : Hal Koblin – Directeur de l’avancement de la recherche (hkoblin@cdhowe.org)
Période du projet : Du 20 octobre 2016 au 31 mars 2018


À propos du projet

L’Institut C.D. Howe a effectué une évaluation détaillée, province par province, des programmes et des pratiques exemplaires en matière de vaccination au Canada, a examiné les politiques et les pratiques du gouvernement fédéral et a formulé des recommandations détaillées à l’intention des gouvernements sur les aspects des programmes provinciaux de vaccination qui fonctionnent bien afin de stimuler le recours à la vaccination, et sur les lacunes à combler. L’évaluation s’appuie sur l’étude de 2015 de l’Institut, qui a examiné les taux et les programmes d’immunisation des enfants à Terre-Neuve, en Ontario et en Alberta, et qui a formulé des recommandations sur la façon d’améliorer les programmes de vaccination. Ce projet a donné lieu à deux rapports de recherche, l’un sur le programme de vaccination des enfants et l’autre sur le programme de vaccination des adultes, chacun tenant compte de la complexité de l’hésitation vaccinale et des modèles de vaccination provinciaux.

Objectifs

  • de sensibiliser le public aux questions clés
  • de fournir aux responsables des politiques une trousse d’outils efficaces pour augmenter les taux de vaccination au Canada

Outcomes 

Ce projet a produit deux rapports de recherche fondés sur des évaluations nationales des forces et des faiblesses des politiques canadiennes en matière de vaccination et a permis d’identifier les meilleures pratiques pour les enfants et les adultes. Des recommandations ont été faites sur les points suivants : 

  • Les politiques et pratiques provinciales;

  • Les domaines pertinents pour l’action fédérale, y compris l’examen des cadres stratégiques et des objectifs de l’Agence de la santé publique du Canada et du Comité consultatif national de l’immunisation; 

  • L’impact des considérations économiques sur l’accessibilité et l’utilisation des vaccins.
     

Ces rapports ont identifié des possibilités d’amélioration au sein de chaque administration, ainsi que pour le gouvernement fédéral, afin de s’assurer que l’accès aux vaccins s’améliore, à mesure que la confiance dans les programmes de vaccination en santé publique augmente, tandis que les mécanismes appropriés pour réduire la complaisance sont déterminés et encouragés à adopter. 

La question ou le défi que le projet abordera

La précédente étude de recherche de l’Institut C.D. Howe a révélé que la plupart des provinces canadiennes ne parviennent pas à atteindre les objectifs nationaux de vaccination pour les maladies clés, et les taux de couverture chez les enfants diminuent avec le temps. Si la couverture vaccinale continue de diminuer, les populations les plus vulnérables, comme les enfants, les personnes âgées et les personnes dont l’état de santé peut les empêcher de se faire vacciner, seront mises en danger. Il est également essentiel de souligner que les adultes ont également besoin d’une immunisation pour rétablir une immunité décroissante contre certaines maladies évitables par la vaccination et pour établir une immunité contre d’autres maladies qui sont plus courantes chez les adultes, comme le zona, le virus du papillome et les pneumonies bactériennes. Malgré les progrès réalisés, les taux de vaccination des adultes et des enfants au Canada sont faibles, de sorte que de nombreux Canadiens demeurent vulnérables aux maladies évitables par la vaccination. De plus, la question de la vaccination et de l’hésitation à se faire vacciner est un défi que les décideurs et les professionnels de la santé doivent relever lorsqu’il s’agit d’augmenter le recours à la vaccination. 

Leçons apprises 

Quelques Canadiens – peut-être 2 % de la population – sont contre la vaccination, mais ce n’est pas la principale raison pour laquelle la couverture vaccinale est insuffisante, et on peut soutenir qu’ils dépensent trop d’énergie à essayer de les mobiliser. Une stratégie plus raisonnable viserait plutôt le grand groupe des parents « hésitants », dont les enfants reçoivent une partie, mais pas tous les vaccins, ou accusent un retard. Les diverses raisons pour lesquelles ces enfants sont non immunisés ou sous-immunisés excluent une solution simple; au lieu de cela, l’étude sur la vaccination des enfants a préconisé des interventions variées et multiformes.

Nous avons également appris que les taux de vaccination des adultes ont un besoin urgent d’un rappel au Canada. Une meilleure utilisation plus régulière des vaccins à l’âge adulte et à la retraite pourrait améliorer le bien-être des Canadiens plus âgés et compenser certains des défis associés au vieillissement de la société. Parallèlement à une stratégie numérique visant à créer des bases de données pour surveiller la couverture de tous les vaccins pour adultes, les politiques devraient s’appuyer sur la préférence de nombreux patients pour obtenir leur vaccin antigrippal annuel à leur pharmacie locale en élargissant l’accès des pharmaciens aux bases de données d’immunisation, en établissant des liens plus étroits avec les soins primaires et en augmentant la capacité des pharmaciens d’établir des rappels d’immunisation pour les patients lors des visites en pharmacie, et en encourageant l’utilisation d’applications numériques. À l’avenir, il faudrait se concentrer à surmonter la complaisance grâce à l’utilisation accrue de l’ordonnancement automatique et des rappels. Les pharmacies, qui sont souvent un endroit très pratique pour la plupart des Canadiens vivant en milieu urbain, pourraient jouer un rôle important dans les efforts multidisciplinaires de soins primaires pour recueillir des données sur les vaccins pour adultes financés par l’État – probablement au moyen de plateformes numériques – et créer des rappels et des incitatifs pour vaincre la complaisance.
 

À propos de l’Institut C.D. Howe    

L’Institut C.D. Howe est un institut de recherche indépendant et sans but lucratif. Il s’agit de la source fiable de renseignements stratégiques essentiels du Canada, qui se distingue par des recherches non partisanes, fondées sur des données probantes et sujettes à un examen par des experts. L’initiative sur les soins de santé de l’Institut C.D. Howe encourage l’amélioration des politiques en produisant des recherches, des analyses et des événements, sous la direction de décideurs et d’influenceurs de haut niveau dans le domaine des soins de santé au Canada. Le programme porte sur le rendement des soins de santé publics au Canada, les lacunes de financement des services de santé non actifs, comme les médicaments et les soins de longue durée, et les facteurs de changement et les obstacles à la réforme. Comme pour tous les travaux de l’Institut C.D. Howe, le programme fournit des recherches fondées sur des données probantes, des recherches examinées par des pairs ainsi que des recommandations pratiques.

 

Dernière révision 16 octobre 2018