CPHA Canvax
CPHA Canvax

Ministère de la Santé et du Bien-être de l’Île-du-Prince-Édouard

Titre du projet : Amélioration de la couverture vaccinale des adultes à l’Île-du-Prince-Édouard
Bénéficiaire du financement : Bureau de l’administrateur en chef de la santé, ministère de la Santé et du Bien-être de l’Île-du-Prince-Édouard
Contact du projet : Erin Bentley – Agente principale des politiques de santé publique (ebentley@ihis.org) 
Période du projet : Du 7 mars 2017 au 28 février 2019
 


À propos du projet

Les patients adultes ont tendance à consulter différents fournisseurs de soins de santé, y compris des spécialistes qui ne sont pas nécessairement des fournisseurs de vaccins. Cela complique la coordination et réduit la probabilité que les besoins de vaccination des patients soient régulièrement évalués et que les vaccins nécessaires soient offerts. Ce projet met en œuvre une initiative provinciale à multiples facettes visant à accroître les taux d’immunisation des adultes en augmentant la capacité des fournisseurs de soins de santé à cerner les personnes sous-immunisées ou non immunisées; en augmentant leur capacité de communiquer efficacement au sujet de l’immunisation; en élaborant une stratégie de communication et une campagne de marketing social ciblées afin de promouvoir l’immunisation chez les adultes.

Buts

L’objectif global du projet est de mettre en œuvre et d’évaluer l’effet d’un processus amélioré d’évaluation de l’immunisation sur les taux d’immunisation des adultes à l’Île-du-Prince-Édouard.

Objectifs

Les objectifs du projet sont :

  1. Élaborer et mettre à l’essai un outil d’évaluation de la vaccination des adultes
    • Améliorer l’accès à l’immunisation des adultes à l’Î.-P.-É. grâce à des possibilités d’immunisation en temps opportun
  2. Améliorer le registre d’immunisation des adultes de l’Î.-P.-É.
    • Améliorer la capacité des fournisseurs de soins de santé d’évaluer et d’administrer des vaccins opportuns et exacts aux adultes afin de prévenir les occasions manquées et la surimmunisation
  3. Élaborer une campagne de communication publique
    • Créer chez les Prince-Édouardiens une culture où l’immunisation a la même priorité pour les adultes que pour les enfants
  4. Évaluation du projet
    • Déterminer si les interventions ont un impact sur les connaissances, les attitudes, les croyances et les comportements des adultes et incitent les adultes à obtenir les vaccinations recommandées.   
  5. Application des connaissances
    • Veiller à ce que les résultats et la transférabilité du projet soient communiqués efficacement.

Résultat

Court Terme

1.    Plus grandes sensibilisation et connaissances parmi les partenaires et les intervenants
2.    Amélioration des compétences des fournisseurs
3.    Précision accrue de l’immunisation et diminution des occasions manquées d’immunisation 
4.    Plus grandes connaissances et sensibilisation des adultes de l’Île-du-Prince-Édouard

Moyen Terme

1.    Augmentation de la recherche et de l’utilisation des vaccins par les adultes
2.    Matériel fondé sur des données probantes et engagement à l’égard des stratégies de communication
3.    Augmentation du budget opérationnel alloué à l’achat de vaccins et à l’administration de la vaccination

Long Terme

1.    Changement de culture qui accorde la même importance à la vaccination des adultes qu’à la vaccination des enfants
2.    Les maladies pouvant être prévenues par un vaccin et leur éclosion sont évitées.

La question ou le défi que le projet aborde

La vaccination des enfants n’offre pas une immunité à vie contre certaines maladies comme le tétanos (mal de cerf) et la diphtérie, et les adultes ont besoin de doses de rappel pour ces vaccins. Les adultes bénéficient également de l’immunisation contre les maladies qui affectent le plus souvent les adultes, comme le virus varicelle-zona (zona). Cependant, des études suggèrent que malgré l’établissement de cibles nationales pour l’immunisation des adultes, les connaissances et les croyances des fournisseurs de soins de santé au sujet de l’immunisation, ainsi que les vaccins financés par l’État, les taux d’immunisation des adultes demeurent faibles au Canada. En plus de la mortalité et des répercussions sur la qualité de vie des maladies pouvant être prévenues par un vaccin, les résultats d’un modèle épidémiologique suggèrent que l’impact économique de quatre maladies pouvant être prévenues par un vaccin chez les adultes (grippe, pneumocoques, zona et coqueluche) est considérable.

À propos du Bureau de l’administrateur en chef de la santé publique de l’Î.-P.-É

Le Bureau de l’administrateur en chef de la santé publique est responsable des programmes de protection de la santé, conformément à la Loi sur la santé publique, et collabore avec des partenaires dans les domaines de la promotion de la santé afin d’aider de façon proactive les Prince-Édouardiens à mener une vie saine. La division effectue une surveillance des tendances provinciales en matière de santé afin d’éclairer l’élaboration des programmes et des politiques de santé publique. La surveillance et l’évaluation de l’immunisation sont effectuées par l’équipe de surveillance et d’évaluation de la santé de la population, sous la direction de l’épidémiologiste provincial, et le soutien stratégique est fourni par l’agent principal des politiques de santé publique. Par le passé, le Bureau de l’administrateur en chef de la santé publique a mené à bien des projets et des études semblables. Il travaille en collaboration avec les fournisseurs de services d’immunisation de l’Î.-P.-É., l’autorité sanitaire unique de l’Î.-P.-É. et d’autres fournisseurs de services d’immunisation externes, y compris les pharmaciens.

 

Dernière révision 16 octobre 2018