CPHA Canvax
CPHA Canvax

Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse

Titre du projet : Projet d’amélioration de l’accès à la vaccination en Nouvelle-Écosse
Bénéficiaire du financement : Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse
Personne-ressource : Lori McCracken, responsable du projet et gestionnaire de la protection de la santé, santé publique (lori.mccracken@nshealth.ca)
Période du projet : du 1er février 2019 au 31 mars 2021


Autorité sanitaire du Fraser de la Colombie-Britannique

En Nouvelle-Écosse, la couverture vaccinale des enfants âgés de deux ans est bien inférieure aux objectifs nationaux et on craint que, parmi certaines populations et dans certaines régions, les taux de couverture soient encore plus bas. De plus, des incohérences existent dans les rapports, ce qui pourrait affecter la qualité des données relative à la vaccination au sein de la province. Dans le but d’augmenter les taux de couverture vaccinale et combler les lacunes au niveau des rapports, ce projet établira une base de référence précise des taux de couverture à l’âge de sept ans. Les données serviront à recenser les populations et les régions géographiques à faible taux de couverture et à orienter les interventions conçues pour éliminer les obstacles. Ce projet établira également un partenariat avec les collectivités des Premières Nations intéressées qui ont été identifiées comme ayant des taux de couverture vaccinale inférieurs aux objectifs nationaux. En collaborant avec ces communautés, la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse aura une meilleure compréhension de leurs obstacles à la vaccination et multipliera les possibilités pour offrir des services de vaccination adaptés à leur culture.

Buts

L’objectif général du projet consiste à augmenter les taux de couverture vaccinale chez les enfants en Nouvelle-Écosse.

Objectifs

  1. Obtenir des estimations précises quant aux taux de couverture vaccinale chez les enfants de sept ans en Nouvelle-Écosse à l’aide d’une méthodologie d’enquête sur la couverture vaccinale.

  2. Recenser les régions et (ou) les populations spécifiques démontrant un faible taux de couverture vaccinale infantile; et déterminer si la faible couverture est due au manque d’accès aux services de vaccination ou à d’autres obstacles.

  3. Cerner les lacunes dans les données en effectuant des comparaisons entre les taux de couverture de l’enquête et les taux de couverture provenant des tests Panorama.

  4. Augmenter les taux de couverture vaccinale (objectif = couverture de 95 %) chez les enfants de la N.-É. par le biais d’interventions de santé publique ciblées et éclairées découlant de l’enquête.

  5. Collaborer avec les communautés des Premières Nations recensées et intéressées, dont les taux de couverture vaccinale à sept ans sont inférieurs au taux de couverture cible provincial (95 %).

Résultats

  • Court terme :
    • Évaluation précise de la couverture vaccinale chez les enfants de sept ans en Nouvelle-Écosse.

    • Compréhension détaillée des faibles taux de couverture en Nouvelle-Écosse et connaissance précise des endroits où l’accès et le manque de sensibilisation à la vaccination peuvent constituer le principal facteur causal.

    • Identification des écoles ayant des taux de couverture vaccinale plus bas et exploration des possibilités de collaborer avec les écoles locales en vue de promouvoir la vaccination.

  • Moyen terme :
    • Sensibilisation accrue des vaccinateurs et des partenaires face aux faibles taux de couverture vaccinale de la population d’âge scolaire.

    • Création d’interventions ciblées pour surmonter les obstacles à l’immunisation des enfants et compréhension des ressources nécessaires pour soutenir adéquatement ces interventions.

    • Niveau de connaissance accru en ce qui a trait à l’importance de la vaccination au sein de la communauté, en particulier chez les parents d’enfants d’âge scolaire.

  • Long terme :
    • Augmentation de la couverture vaccinale parmi les enfants de la Nouvelle-Écosse.

    • Disposer d’un plan durable pour :
      -    Évaluer la couverture vaccinale
      -    Réduire les obstacles ou les lacunes dans les services de vaccination

    • Incidence sur l’élaboration des politiques relatives à la prestation des services de vaccination et le cadre de surveillance de la vaccination provinciale.

Le problème auquel s’attaque le projet

À l’aide du système d’information sur la vaccination de la santé publique, une analyse de la couverture vaccinale d’enfants âgés de deux ans a été réalisée pour les cohortes de naissances de 2006 à 2013. L’analyse a révélé : de faibles taux de couverture vaccinale dans la population d’enfants âgés de deux ans; des variations de la couverture par zone de santé; et des difficultés liées aux données manquantes, en particulier dans une zone. Bien que l’Enquête sur la couverture vaccinale nationale des enfants (2015) révèle un taux plus élevé de couverture intégrale en termes de vaccination des enfants âgés de deux ans, la Nouvelle-Écosse demeure bien en dessous de l’objectif de couverture de 95 %.

La Nouvelle-Écosse est la seule province au Canada à ne pas disposer d’un système périodique pour évaluer les taux de couverture des enfants à intervalles réguliers. Cela est causé par des difficultés à communiquer des données précises à la santé publique. La Nouvelle-Écosse est également aux prises avec un nombre toujours grandissant de citoyens qui n’ont pas accès à un médecin de premier recours (qui effectue normalement les vaccinations de routine des enfants), ce qui exerce une pression croissante sur la santé publique de fournir des vaccins supplémentaires.

Enfin, des travaux menés récemment dans une communauté des Premières Nations ont mis en évidence la nécessité de mettre en place des pratiques adaptées aux différences culturelles, et ce, afin d’augmenter les taux de couverture au sein de ces communautés.


À propos de la Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse

La Régie de la santé de la Nouvelle-Écosse (RSNE) fournit des services de santé aux Néo-Écossais et certains services spécialisés aux habitants des Maritimes et aux Canadiens de l’Atlantique. Elle exploite des hôpitaux, des centres de santé et des programmes communautaires à travers la province. Son équipe de professionnels de la santé comprend des employés, des médecins, des chercheurs, des stagiaires et des bénévoles qui fournissent les services ou les soins de santé dont les Néo-Écossais ont besoin. La RSNE travaille en partenariat avec des universités, des collèges, des groupes communautaires, des écoles, des gouvernements, des fondations et des auxiliaires et des conseils de santé communautaires.

Par ailleurs, la RSNE fournit des soins de santé durables, sécuritaires, de grande qualité, accessibles et axés sur la personne, en plus de faire la promotion de la santé et du bien-être et d’optimiser la santé de tous les Néo-Écossais. Leur mission est d’atteindre l’excellence en matière de santé, de guérison et d’apprentissage.

 

Dernière révision 8 octobre 2019